Mon expérience au contact du froid extrême

Mon expérience au contact du froid extrême

Classé dans : Testimonials | 0
Type ayurvédique Vata n’aime pas le froid 🙂 A toujours les mains et les pieds froids vous connaissez?

Cela fait plusieurs années que j’entends parler du yoga Toumo, de la technique Wim Hof ou de l’exposition au froid extrême comme la cryothérapie comme anti douleur. Cela m’a toujours intrigué, voir aussi un peu effrayé car je pensais que c’était impossible pour moi. Et puis je retombe récemment sur une publication de Maurice Daubard, grand maître de Toumo en France qui propose des stages en vallée d’Aoste juste derrière le Mont Blanc…Maurice Daubard cite Swami Sivananda « un yogi doit pouvoir sortir par tous les temps déshabillé hiver comme été » ce qui veut en fait dire, que par la concentration le yogi laisse ses sensations corporelles de côté ( I am not that body) et se concentre sur le moment présent ce qui lui permet de se dépasser, ici dans les conditions du froid mais cela est transposable à d’autres conditions.

Mes amis de France 3 décide de s’emparer du sujet en contactant Arthur, instructeur Wim Hof en Suisse du côté de Neuchâtel afin de faire un sujet sur cette technique parfaite en ce moment, avec la neige qui est abondance.

Au programme :

Le matin : Être à jeun, faire des exercices de respiration assez poussés afin de stimuler l’hypothalamus et d’augmenter les ph sanguin, ce qui a pour conséquence de nous faire lâcher certaines tensions et de nous préparer le corps et l’esprit à la suite. Ce simple exercice de préparation aura des effets pour 6h !
L’après-midi : Nous partons en direction de la forêt et de la montagne pour une rando avec un bon dénivelé pour 1h30 à -4 degrés mais en petite tenue. Attention la concentration pour se déshabiller et s’habiller est primordiale pour ne pas trembler. La concentration sur le souffle pendant la rando est aussi importante pour concentrer son attention sur chaque respiration. Peu à peu le corps comprend que chaque centimètre de peau qui est découverte est un signal pour une réaction en chaine de production d’hormones, de consommation de glucose, de production de graisses brunes et consommation de graisses blanches….les détails sont en train d’être étudiés par la science qui s’intéresse de plus en plus aux effets du froid sur le corps et ses capacités d’auto-guérison.

Le corps nu dans le froid, consomme beaucoup de glucose (3 fois plus) qu’habillé. L’exposition à l’air prolongé comme nous l’avons fait à autant d’effet que 3 minutes dans une eau glacée. Notre corps a déjà beaucoup travaillé et nous nous sentons bien. La peau ressent les légères brises et nous sommes en pleine possession de nos moyens, à l’aise et légers, c’est finalement très agréable. On se sent comme des super héros en croisant les skieurs avec leurs multiples couches de vêtements. Ils nous prennent d’ailleurs pour des allumés 🙂 alors on explique ce que l’on fait.

Notre but n’est pas d’amuser la galerie des skieurs autour de nous, nous avons vraiment l’envie de vaincre notre peur du froid et de ressentir l’intelligence du corps dans ces conditions. Je ne pensais pas que je pourrait me balader 1h30 en petite tenue sans ressentir le froid une seule fois. Avant de redescendre nous devons nous habiller tout doucement en concentration, si nous ressentons du froid, on sera gelés pour 4h…

Allons nous nous baigner?? Ingrid et moi sommes déjà très satisfaite de ce que nous avons accompli, Nathan lui, veut se lancer le défi de l’eau. Lui qui est aussi terrorisé par l’eau glacé, veut se jeter à l’eau 😉 Il le fait avec succès grâce à Arthur qui ne le lâche pas! Nathan reste quelques minutes dans l’eau à 4 degrés, il ressort et Arthur lui fait faire une sorte de Haka à la Wim Hoff avant et après s’être habillé. Nathan a une énorme sourire de satisfaction, malgré le froid qui lui mord les pieds et les mains, une victoire sur lui et sa force mentale lui ont prouvé qu’il était plus fort et plus volontaire qu’il ne le pensait.

Nous revenons très contents de notre expérience, chacun à son niveau à gagner une petite victoire sur le froid et à ressenti ce que le corps est capable d’accomplir lorsque le mental ne fait pas obstruction. Une leçon qui devra nous suivre dans notre quotidien. Et 1 semaine après nous avons encore une super forme !

Merci à Maurice Daubard pour son inspiration, Wim Hof pour sa technique, et Arthur pour son super coaching et enfin l’équipe France 3 alpes dont vous trouverez la vidéo ci dessous.